Chirurgie reconstructrice : la technique des lambeaux

outils chirurgicaux

Vous allez prochainement subir une intervention chirurgicale cutanée et vous appréhendez quelque peu ? Nous allons vous expliquer tous les aspects pour que vous puissiez mieux comprendre votre opération.
Dans le cas de cancers cutanés, une chirurgie reconstructrice peut être évoquée avec le spécialiste. Elle est envisagée lorsqu’une quantité de peau trop importante est prélevée lors de l’exérèse. Réaliser une suture simple des extérieurs de la plaie est alors impossible et la cicatrisation peut avoir de multiples complications, d’autant que le résultat esthétique ne sera probablement pas à la hauteur.

Aujourd’hui nous vous expliquons l’une des grandes techniques de chirurgie reconstructrice : les lambeaux.

 

Qu’est-ce que la technique des lambeaux ?

La technique consiste en fait à déplacer un lambeau de peau avoisinante, et de venir couvrir le manque de surface cutanée par dessus. Contrairement à la greffe, le dermatologue ne prélève pas une portion entière de peau. Le lambeau reste donc attaché par un tenant, pour que la vascularisation du tissu se fasse correctement. Il y a donc une zone donneuse à proximité de la zone receveuse.

En revanche, cette plastie cutanée se fait dans des conditions très particulières.

Le lambeau doit avoir une grande flexibilité, et le moins de tensions possibles. Tout dépend donc de la zone à soigner ! Sur le visage, il y a des zones où cette technique peut être réalisée, en fonction de l’élasticité ou non de la peau à certains endroits. L’objectif : obtenir un résultat le plus discret possible.

Lambeau d’avancement, rotation, transposition

Lors de l’entretien pré-opératoire, le chirurgien vous expliquera plus en détail cette technique. Il peut évoquer l’avancement, la rotation et la transposition.

L’avancement

 Cela consiste à étirer la portion de peau avoisinante pour recouvrir la lésion. Il existe plusieurs « formes » d’avancement : en L en T, en îlot… On incise pour permettre de faire glisser le tissu cutané vascularisé sur le creux causé par le retrait du carcinome, du mélanome, ou encore du kyste… Cette reconstruction entraine une cicatrice rectiligne.

La rotation

On incise de manière circulaire, autour d’un point pivot pour amener le tissu sur la zone à recouvrir. Il est possible de combiner la rotation et l’avancement. La rotation entraine une cicatrice arrondie.

La transposition

À la différence des deux précédents, le lambeau de transposition n’a pas de bordure commune avec la lésion. On prélève un lambeau à proximité de la plaie pour le transposer par dessus. La zone prélevée est ensuite suturée. La cicatrice est alors en V.

Le chirurgien-dermatologue vous expliquera en détail le choix de la technique, en intégrant ces aspects pratiques et esthétiques, garantissant une cicatrisation rapide et le plus discrètement possible.

Comment cela se déroule ?

En fonction de la lésion enlevée, il est possible que le chirurgien pratique deux temps d’intervention : un pour l’exérèse, un pour la reconstruction. En effet avant de reconstruire, il est parfois nécessaire de s’assurer, à l’aide d’une analyse histoligique, si la lésion a été enlevée de façon exhaustive et qu’il n’y a aucun risque de récidive.

Une anesthésie locale sera réalisée avant l’acte chirurgical. Lorsque l’exérèse de la lésion et la plastie se déroulent à la suite, une seule anesthésie est nécessaire.

Ce type d’intervention nécessite environ 45 minutes à une heure.

À la suite des points de suture, la cicatrice sera d’abord assez rouge et visible. Puis elle s’atténuera après quelques mois, pour avoir un aspect définitif environ 1 an après l’intervention. Le suivi de cette dernière est nécessaire auprès du chirurgien-dermatologue, qui va examiner régulièrement la bonne vascularisation des tissus. Ceci au minimum une fois par an. Pour accélérer la cicatrisation des techniques comme le laser vasculaire ou fractionné peuvent être proposées assez précocement dès le retrait des points.

Pour en savoir davantage sur l’exérèse de lésions bénignes ou cancers cutanés, rendez-vous ici. Vous pouvez également prendre rendez-vous avec le Docteur : 04.26.16.00.11 (Centre Dermatologique & Esthétique LYON)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.