Réjuvénation génitale

De nombreuses femmes souffrent de troubles associés à la baisse du taux d’oestrogènes. Des problèmes de sécheresse vaginale et des sensations de brûlures apparaissent alors. Des douleurs lors des rapports sexuels peuvent être ressenties de même que des incontinences urinaires légères. Mais ces troubles peuvent être aujourd’hui diminués au moyen d’un traitement laser.

Nous utilisons le laser MonaLisa Touch®, premier laser CO2 fractionné vulvo-vaginal. Il est une alternative innovante aux traitements hormonaux substitutifs. De plus, il permet de remplacer les crèmes aux oestrogènes pouvant être contraignantes et irritantes.

Les femmes ayant été soignées pour un cancer hormono-dépendant comme le cancer du sein ou de l’utérus peuvent également bénéficier du traitement. Le laser ne leur est pas contre-indiqué.

Le laser MonaLisa Touch® s’est imposé comme le laser de référence pour le traitement de la muqueuse vaginale. De très nombreuses publications scientifiques mettent en évidence ses bons résultats cliniques et une grande satisfaction des patientes.

Nous utilisons un traitement au laser C02 pour pallier aux troubles liés au vieillissement vaginal ou génital. Ce laser fractionné est fréquemment utilisé en dermatologie, notamment au niveau du visage contre le vieillissement cutané. Cependant, le principe du traitement reste le même au niveau vaginal.

Le laser MonaLisa Touch® est la meilleure solution pour le traitement vaginal. Il existe depuis plus de 5 ans et est actuellement le plus utilisé dans le monde. Il a fait l’objet de nombreuses publications scientifiques attestant de son efficacité et de sa fiabilité.

traitement vaginal laser
Quel est le principe du laser ?

Le laser va entraîner une destruction transitoire et superficielle de l’épiderme et un effet thermique ; cette « agression maîtrisée » permet de régénérer la muqueuse (augmentation des  vaisseaux, des fibroblastes et du collagène). Il permet une stimulation et une régénération importante des tissus sans effets secondaires notables.

La muqueuse va ainsi retrouver son hydratation, sa tonicité et son élasticité. La flore vaginale naturelle se reconstitue.

Quand avoir recours à ce traitement ?

A la ménopause, la baisse du taux d’hormones entraîne des modifications de la muqueuse vaginale. Elle s’amincit, se fragilise et perd de son élasticité : c’est l’atrophie vaginale responsable de sécheresse vaginale, de sensations de brûlure, de rapports sexuels douloureux ou d’une légère incontinence urinaire.

Le laser, via son action, permet une stimulation de la synthèse de collagène ainsi qu’une augmentation de la vascularisation de la muqueuse.

Il est ainsi très indiqué pour :

  • Le traitement de la sécheresse vaginale
    Le laser permet de restituer la flore et de rééquilibrer l’acidité vaginale ; il diminue ainsi les infections vaginales chroniques et permet à la muqueuse de mieux se protéger contre les bactéries.
    La lubrification vaginale est restaurée, améliorant ainsi le confort pendant les rapports sexuels.
  • Le traitement de la post-ménopause
    Le laser diminue les symptômes tels que les démangeaisons, les brûlures, et les douleurs pouvant survenir pendant les rapports sexuels.
  • L’incontinence urinaire à l’effort ou l’incontinence légère non chirurgicale
    Le laser permet d’augmenter l’épaisseur des parois du vagin et de mieux soutenir l’urètre améliorant ainsi la continence.
  • La rééducation périnéale après l’accouchement
    En complément de la rééducation périnéale proposée par les kinésithérapeutes ou les sage-femmes.
Préparer sa consultation

Un examen gynécologique est souhaitable avant d’envisager le traitement.

Vous remplirez un questionnaire avant la première consultation afin d’identifier précisément vos symptômes avec le Docteur Quentin MAGIS.

Comment se déroule une séance ?

Une sonde arrondie est introduite dans le vagin. Des tirs laser vont être réalisés sur une surface de 360° afin de traiter la muqueuse tout autour de la sonde. La sonde est ensuite retirée de quelques millimètres avant de déclencher un nouveau tir sur 360°. Progressivement toute la longueur du vagin est traitée en retirant doucement la sonde.

Au cours de la séance, et selon les indications, il est également possible de réaliser un traitement de la vulve en utilisant une sonde externe que l’on déplacera sur l’ensemble de la vulve.

La durée du traitement est de 15 minutes environ.

Il est conseillé de ne pas réaliser la séance en cas d’infection vaginale ou de poussée d’herpès en cours.

La séance est-elle douloureuse ?

Le traitement est indolore pendant et après le traitement.
Elle ne nécessite pas l’utilisation d’anesthésiant.

Faut-il réaliser plusieurs séances ?

Deux à trois séances sont recommandées, espacées d’environ un mois mais des résultats peuvent être ressentis dès la première séance.

Les résultats sont durables mais on peut être amené à réaliser une séance annuelle d’entretien selon les symptômes.

Quelles sont les suites de ce traitement ?

Les rapports sexuels peuvent être repris 2 à 3 jours après la séance.

Il s’agit d’un traitement rapide et sûr avec un taux de satisfaction des patientes élevé.

Quel est le coût d’une séance ?

Le coût d’une séance est de 350 euros TTC soit 280 euros HT.

Bien qu’il s’agisse d’un acte médical, la Sécurité Sociale considère qu’il s’agit d’un traitement de confort et n’intervient pas dans la prise en charge de ces traitements.